Les associations

On ne va pas se le cacher, nous avons une place bien particulière dans l’asso MRVC. La fille de Marc & Véro accompagnée de sa petite sœur (oui oui, c’est tout comme), ça aide à être attendues sur place !

Cette place particulière elle nous est entièrement bénéfique. Pourquoi ?

Parce-qu’un lien de confiance est déjà inconsciemment créé entre nous. Ben oui, Mom, Sokha, et toute leur famille et les ados leur font confiance, alors forcément… C’est plus facile et on se sent plus légitimes d’être ici, de poser quelques questions, de prendre des nouvelles, de mettre des choses en place, etc.

En parlant de confiance, papa et maman nous font confiance aussi : ils nous connaissent, ils savent de quoi on est capable (même si on arrive à les épater des fois, eh ouais !), ils connaissent nos peurs, nos attentes, nos objectifs. Et du coup, ils nous confient des petites missions que nous sommes bien fières d’accomplir ! Et petit à petit la confiance grandit, et d’autres missions s’ajoutent, et ainsi de suite.

Ces missions qui nous sont attribuées et la place que nous avons eue dans les 3 associations que nous avons pu voir, elles nous permettent de réaliser que créer une asso ou tout simplement faire parti d’une asso, ce n’est pas que tout beau tout rose. Quand tu arrives dans un pays comme le Cambodge, la première chose que tu veux faire c’est « Faire quelque chose », c’est-à-dire t’engager pour une cause : l’enfance, la scolarité, l’environnement, le droit des femmes, la protection des animaux… C’est bien, c’est beau, c’est positif, et il en faut.

MAIS. Il y a des grands MAIS.

Ça demande un investissement énorme, beaucoup de temps, de la patience et de l’organisation.

Ça demande des gens sur place, qui peuvent mener des enquêtes sociales et être vigilants sur ce qu’il se passe sur place. Une association nécessite  des personnes ayant une formation spécifique pouvant gérer l’administratif, les comptes, la communication… Car cela demande certains savoirs !

Ça demande une équipe motivée, qui sait où est sa place et qui sait prendre des initiatives, qui est impliquée.

Ça demande de la communication interne et externe, c’est-à-dire entre membre de l’équipe mais aussi sur les réseaux sociaux. A savoir de la communication franco-khmer n’est pas toujours évidente car chacun à sa manière de communiquer.

Ça demande une transparence et de rendre des comptes.

Ça demande une bienveillance et une honnêteté à toute épreuve envers les équipes sur place et l’équipe associative.

Ça demande de l’humilité et de savoir garder les pieds sur terre.

Ça demande une recherche et un respect de ses propres valeurs.


De voir plusieurs assos, ça nous permet aussi de voir les dérives :

Des gens qui se tirent dans les pattes pour de l’argent et des intérêts personnels au détriment des enfants.

Des assos qui te font payer 3 000 euros les 3 semaines de volontariat, et qui au final ne reversent strictement pas une cacahuète aux enfants.

Des gérants qui perdent la tête suite au succès de l’asso et qui pensent qu’ils ont sauvé le monde.

Des incohérences sur les valeurs défendues devant les médias et qui n’ont rien à voir une fois sur place.

Et le pire, des assos créées sous un nom mais qui sont tout sauf des assos (détournement d’argent, blanchissement d’argent… L’argent, toujours l’argent.)

Et oui, créer une asso, c’est tout ça aussi. Il y a déjà des milliards d’associations qui existent pour énormément de choses. C’est gratifiant d’avoir sa propre association, c’est certain. C’est une très belle victoire !

Alors créons, mais avant, réfléchissons à tout ça !

4 réponses sur “Les associations”

  1. Mais, quelle belle analyse, vous êtes trop fortes les filles !!! et quel travail, nous ne pouvons que faire des compliments. Bon courage à vous deux.

  2. Belle analyse en effet!!
    C’est vrai que ça demande beaucoup de patience.
    La différence culturelle est toujours là et sera toujours là. Même si on se connait bien entre peuples.
    Merci en tous cas à toutes les deux pour votre aide précieuse.

  3. Vous m’epatez les filles !!!
    Vos mots sont très justes et réels.
    Ce n’est pas tous les jours facile là bas je sais.
    Je vois le sourire de nos enfants parrainés d’ MRVC .
    C’ Est Beaucoup de joies de les voirent tous .
    Vivement que j’y retourne !
    Vous me manquez 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *